À propos de la Maison Wilfrid-GrÉgoire

Ce que vous faites au plus petit d'entre vous, c'est à moi que vous le faites.

C'est dans cet esprit que Monsieur Wilfrid Grégoire fondait le Partage St‑François en 1983. Sensible à la misère humaine et à la souffrance des autres, ce père de famille s'inspirant de la vie de Saint‑François‑d'Assise, décida de mettre sur pieds un organisme venant en aide à ceux qui se retrouvent dans le besoin.

Sa femme, Marie-Jeanne Leblond et plusieurs de ses enfants ont joint l'équipe du Partage St‑François et ont travaillé conjointement pour poursuivre l'œuvre de Wilfrid Grégoire, même après son décès en 1992. Marie‑Jeanne travailla à la Maison Wilfrid‑Grégoire jusqu'à quelques mois avant son décès, en 2009. La famille Grégoire est demeurée fidèle à la mission et à l'engagement de l'organisme, au cœur de ses valeurs fondamentales.

Perpétuant cette œuvre, le Partage St‑François est aujourd'hui un organisme de réinsertion sociale ouvert sur le monde, bien implanté dans la communauté, travaillant avec les partenaires du milieu et reconnu par le CIUSSS de l'Estrie / CHUS.

Le Partage St‑François a pris de l'expansion avec les années et comprend maintenant 3 bâtiments; la Maison Wilfrid‑Grégoire, nommée en l'honneur de son fondateur, la Maison Marie‑Jeanne, qui doit son nom à la femme du fondateur, ainsi que l'Accueil Poirier. Situé en plein cœur de la ville de Sherbrooke, la Maison Wilfrid‑Grégoire peut accueillir jusqu'à 34 hommes et est ouvert 24 h sur 24, 7 jours sur 7.

Besoin de financement récurrent
Article de Radio-Canada - Estrie
le 1er aout 2016   Lire suite »

Une murale pour colorer
l'itinérence
Article paru dans La Tribune
le 28 juillet 2016   Lire suite »
Des nouveaux locaux!
Article paru dans la Tribune
le 24 juin 2016   Lire suite »

Se faire masser... et se sentir réconforté
Article de Radio-Canada - Estrie
le 8 avril 2016   Lire suite »